Les Aventures inter-sidérantes de l'Ourson Biloute ! Julien & Reno Delmaire

commander le livre



Vous aimez les sagas fantastiques, le rock, les frites (avec ou sans sauce), les ours en peluche et les super héros ?

L’Ourson Biloute est fait pour vous !

Doté d’un sacré caractère, L’Ourson Biloute déteste passer à la machine à laver. Il préfère grogner, faire de la moto (avec ou sans Janis), et lutter contre l’abominable Blast Ador qui tente de prendre le contrôle de l’humanité. Car la vie est belle, oui, mais à condition de la défendre…

Let there be rock, nom d’une fricadelle !







Julien Delmaire est poète et romancier. En gros, ça veut dire que la plupart du temps, il écrit des livres très sérieux pour les grands avec des lunettes. Ses romans sont publiés dans la prestigieuse maison d’édition parisienne Grasset (quel fayot !). L’Ourson Biloute, c’est un peu sa cour de récréation, sauf que maintenant qu’il s’amuse comme un fou, il ne veut plus rentrer en classe ! Dans la vie, Julien aime le blues, les machines à écrire (il en a quatre, bientôt cinq) et la philosophie classique (Kirikou, Bruce Lee et Maître Gims). Sa sauce préférée sur les frites, c’est la Samouraï, parce qu’elle pique et qu’elle fait réfléchir.

Reno Delmaire, alias Mimissikuite, est illustrateur et tatoueur professionnel. En gros, ça veut dire que la plupart du temps, il tatoue des motards qui ont l’air méchants mais qui, en fait, ont un vrai cœur d’artichaut. Il a commencé sa carrière à Paris dans la prestigieuse enseigne de tatouage Tin-Tin (quel fayot !) et il travaille aujourd’hui à Londres. Il est aussi guitariste et chanteur dans le groupe de rock Derelics qui cartonne dans les clubs underground londoniens ! Dans la vie, Mimissikuite aime la soul, le funk, les guitares électriques (il en a cinq, bientôt six) et le cinéma Art et Essai (Shrek, La Soupe aux choux, Star Wars). Sa sauce favorite, c’est la Piccalilli, pour son côté british.


Livres illustrés - à partir de 7 ans
Laissant la part belle à l’humour, à l’absurde et au second degré, Les Aventures inter-sidérantes de L’Ourson Biloute privilégient le plaisir de la lecture et la joie de se laisser surprendre par un récit rocambolesque, mené tambour battant. Épopée futuriste et sociale ancrée dans le Nord de la France, L'Ourson Biloute est une série déjantée, loufoque et pleine de rebondissements, vibrant hommage au rock’n’roll des seventies, aux comics et à la culture Ch’ti, imaginée pour plaire aussi bien aux enfants qu'aux parents. 

Les Aventures inter-sidérantes de l’Ourson Biloute,
épisode 2, les mutants de la mine noire : en librairie le 26 avril



ON EN PARLE
Mya's books : Drôle, décalé et complètement déjanté, ce premier épisode est très réussi. Le mélange culturel est étonnant et nous a bien plu. Vivement la suite !

Les Animaux de l'Arche, Kochka & Sandrine Kao

commander le livre
Avec Les Animaux de l’arche, Kochka nous emmène au Liban, où elle a grandi. Tandis qu’au-dehors, les tacatacatacata ont pris possession de la ville, les habitants se sont réfugiés sous la terre. Mademoiselle Razelle, ancienne institutrice, refuse d’accueillir la peur. Elle met tout le monde à contribution pour un grand projet : reconstituer la grande arche de Noé… Pour accompagner le texte délicat de Kochka, Sandrine Kao a accompli un magnifique travail d’illustrations, où les ombres jouent avec les papiers découpés. Un très beau roman illustré pour les 8 ans et +.
Ce nouveau texte de la collection du Yark, de La Boulangerie de larue des dimanches, Vladimir et Clémence et Le Destin (presque)timbré d'Étienne Durillon parle avec douceur et espoir du quotidien d'une famille et de voisins réfugiés dans le sous-sol de leur immeuble pour se protéger de la guerre, dehors. Une institutrice met tout le monde à contribution pour dessiner sur les murs et abriter les animaux de la création...
Kochka est née en 1964 au Liban, d'un père français et d'une mère libanaise. Elle s'installe en France à partir de 1976 et, après des études de droit, commence à écrire. Mère de cinq enfants, dont l’aîné est autiste, elle a publié chez Grasset-Jeunesse plusieurs romans pour adolescents, L’enfant qui caressait les cheveux, traitant du thème de l’autisme, Maigre Maya, s’attachant à l’anorexie enfantine, Najwa ou la mauvaise réputation (Prix AlTerre Ado), conte oriental plein de malice dans lequel l’arrivée d’une télévision dans un petit village oriental bouleverse le cours des choses, et Ayouna et les ailes de la liberté. Son style est poétique et touchant.
Après des études en métiers du livre, Sandrine Kao, d’origine taïwanaise, se tourne vers l'écriture jeunesse et l'illustration. Elle est diplômée de l'École Supérieure d'Art d'Épinal. Chez Grasset-Jeunesse, elle a illustré avec beaucoup de douceur et de sensibilité le poche 7 ans et + Des Crêpes à l'eau, écrit par Sandrine Beau.
feuilleter les premières pages
ON EN PARLE
Le coin des p'tits loups "Cet ouvrage, avec intelligence, met en valeur le pouvoir de l’imagination, ici mise au service d’une forme de résistance… Tous les protagonistes de cette histoire, jeunes ou vieux, s’investissent ensemble, dans un but commun où solidarité et fraternité s’opposent à la barbarie. Superbe de sensibilité malgré et surtout par le sujet difficile qu’il aborde, ce petit roman laissera à n’en point douter, des traces dans l’esprit de ses lecteurs… A lire, seul ou en famille et à méditer… A partir de 6 ans" Yanous : "Dans ce beau livre, Kochka livre un récit ancré dans la réalité quotidienne des millions de civils otages de guerres qui les dépassent, eux qui voudraient vivre heureux avec leurs enfants, solidaires des autres victimes, des humains tout simplement" D'une berge à l'autre : "Un très beau texte, sur un thème difficile, qui parlera à coup sûr aux jeunes lecteurs auxquels il s’adresse. Cerise sur le gâteau, l’objet-livre est superbe, joliment agrémenté par les illustrations tout en délicatesse de Sandrine Kao"
 

Lettres à mon cher grand-père qui n'est plus de ce monde, Frédéric Kessler & Alain Pilon



commander le livre
Frédéric Kessler et Alain Pilon nous offrent un très bel album sur la disparition. Après le décès de son grand-père, Thomas ne sait trop que penser… Pourquoi ses lettres ne reçoivent-elles pas de réponse ? Et d’ailleurs, peut-on toujours lire et écrire, quand on est mort ? De la colère à la tendresse, de la découverte au souvenir, le petit garçon affronte, à sa manière, la délicate situation du deuil.
  
Dans ces Lettres à mon cher grand-père qui n’est plus de ce monde, ils reviennent avec autant de questionnements, mais aussi d'humour, que dans les Lettres à mon cher petit frère qui n’est pas encore né. Nous retrouvons Thomas face à une autre grande et compliquée situation de sa vie, la perte de son grand-père. Tout en restant très proche de l'enfance, Frédéric Kessler utilise un vocabulaire précis et élégant pour évoquer les sentiments et étapes du deuil, d'une manière franche, directe, toujours sensible et touchante, sans jamais oublier l'humour, même noir. Un livre original et essentiel pour aborder avec sincérité et sans détours les questions et le chamboulement qui suivent, à n'importe quel âge, la perte d'un être cher.

Depuis plus de vingt ans, Frédéric Kessler écrit et illustre des livres pour enfants. Il anime également des conférences sur la littérature jeunesse, ainsi que des ateliers d’écriture et d’illustration. Alain Pilon vit à Montréal. Il travaille pour de nombreuses publications américaines, canadiennes et françaises, comme The New York Times, M le magazine du Monde, ou la revue XXI. Fin, juste et drôle, son dessin allie un trait léger et des couleurs délicates, et transforme avec malice les situations du quotidien.

feuilleter les premières pages
ON EN PARLE !
Les Mots de la fin :  "Cher Thomas, les lettres adressées autrefois à ton petit frère pas encore né avaient fait chavirer mon cœur de maman, les lettres que tu envoies aujourd’hui à ton grand-père qui n’est plus de ce monde le bousculent tout autant" •  Myboox : "Pour évoquer les sentiments et les étapes du deuil, Frédéric Kessler utilise dans son ouvrage un vocabulaire très proche de l’enfance ; d’une manière directe et sensible, sans jamais oublier d’y ajouter un peu d’humour. Les illustrations d’Alain Pilon viennent compléter ce livre original et essentiel pour aborder avec les plus jeunes la perte d’un être cher" Lit&Je : "Thomas ne va pas jusqu’à déduire que, en bonne logique, lui aussi, petit garçon, mourra un jour ; mais on s’en approche. C’est dire la retenue de cet album qui avance prudemment et pas-à-pas sur une question que d’autres affrontent frontalement. C’est bien : il faut de tout en littérature de jeunesse, pour tous les âges et toutes les sensibilités (Frédéric Kessler a publié un petit roman intitulé A Mort la mort chez Thierry Magnier)" Le coin des p'tits loups : "Difficile d’aborder le sujet délicat de la perte d’un être cher à un tout jeune enfant, quand on est soi-même chamboulé devant cette situation intolérable… Ce délicat petit album, empreint d’un humour salvateur, devrait donner un sacré coup de pouce aux parents et à leurs enfants confrontés à ce moment difficile et les aider à trouver les mots pour soulager leur chagrin … A partir de 6 ans" Chlopitille - littérature enfantine : "Du rire aux chagrin, de la naïveté à la compréhension, Thomas fait son chemin avec subtilité.  Comme dans le premier album, toutes les notions clés sont abordées ici. Les rituels qui entourent le décès, l'importance du souvenir, le droit d'être triste mais aussi celui d'oublier, le cycle de la vie de génération en génération. Mais, là encore, point de discourt indigeste ou prescriptif. Juste le regard que l'enfant-lui même porte, avec émotion mais sans pathos, sur la disparition de son grand-père"


Vidéo : Le Yark au théâtre !


Bravo au théâtre de Lorient ! et merci pour la super vidéo du YARK sur les planches !


LE YARK
Création le 12 décembre 2016 au Théâtre de Lorient, Centre dramatique national
Avec Alban Aumard - Julien Chavrial - Katja Hunsinger
Texte : Bertrand Santini (Editions Grasset-Jeunesse)
Adaptation collective : Collectif artistique du Théâtre de Lorient, CDN
Mise en scène : Emilie Lafarge
assistée de Julien Chavrial
Scénographie, lumières et costumes : Katrijn Baeten - Saskia Louwaard
Son : Yannick Auffret
Vidéo : Vivien Simon
Assistant scénographie : Sylvain Lorain
Production : Théâtre de Lorient, Centre dramatique national
Soutiens : Résidence, Ferme du Buisson / Scène nationale de Marne la Vallée
Avec le soutien du CENTQUATRE-PARIS
Ce spectacle s’inspire de l’œuvre de Bertrand Santini et Laurent Gapaillard, LE YARK, publié aux éditions Grasset Jeunesse en 2011. © 2011, Editions Grasset & Fasquelle, pour le texte et les illustrations

Histoires naturelles, Jules Renard & Jean-François Martin

commander le livre
Dans ses Histoires Naturelles, Jules Renard dessine avec humour et poésie un portrait de la faune et la flore qui l’entourent. Le titre fait d’abord songer à un ouvrage savant, mais le pluriel est là pour nous rappeler que ce sont bien des histoires que l’on nous raconte ; il ne s’agit pas ici de l’œuvre d’un scientifique, mais de celle d’un écrivain au regard singulier, au cœur tendre et à l’esprit vif. Jules Renard observe, et cette observation se teinte tour à tour de bienveillance, d’ironie, de cruauté parfois, de bonté toujours. Ces tableaux vivants évoquent, en creux, le rapport riche et complexe que l’homme entretient avec l’animal… C’est aussi ce sens aigu de l’observation qui transparaît dans les illustrations de Jean-François Martin, qui s’est inspiré de l’univers de Jules Renard pour nous livrer le sien propre, émouvant et drôle, nostalgique et poétique… L’occasion de découvrir ou redécouvrir un auteur à la langue et l’esprit indémodables, et un illustrateur à l’écriture unique.

Jules Renard, écrivain et auteur dramatique français, a notamment écrit le célèbre Poil de Carotte. Jean-François Martin a effectué ses études à Olivier de Serres, avant de travailler en tant que directeur artistique puis illustrateur. Il fait partie du collectif de graphistes Deux œufs bacon p’tites patates.

Histoires naturelles est un ouvrage de « La collection » dirigée par Christian Demilly
Sur une idée de Christian Demilly & Jean-François Martin
« La collection » repose sur deux principes : l’un littéraire, l’autre graphique.
Le principe littéraire : puiser dans le patrimoine littéraire – passé et présent – des textes adaptés aux jeunes lecteurs, puis les mettre en images en faisant appel à des illustrateurs contemporains, qui leur apportent leur vision et leur donnent un visage neuf. « La Collection » veut offrir une porte d’entrée aisée vers la littérature ; montrer qu’elle est bien vivante et qu’elle a toujours quelque chose à nous dire, qu’elle peut nous toucher, nous faire rire, nous interroger, nous inspirer.
Le principe graphique : un jeu et une contrainte sont proposés aux illustrateurs : un temps très court – une semaine seulement – pour poser leur regard sur ces textes, et réaliser des images avec une palette limitée à 3 ou 4 couleurs. Cet exercice de rapidité permet une vivacité de réaction, oblige à trouver vite la bonne idée et l’image juste, un peu à la manière des dessins de presse.
Pour toutes les bibliothèques !


ON EN PARLE

Robert le curieux : "Onze textes à déguster, à savourer avec gourmandise. [Un] grand album à l'esthétique irréprochable. De la belle ouvrage !" • Plume de brigands : "Quand on peut ouvrir complètement la couverture d’un livre et en découvrir une autre dessous, on se dit que ça peut cacher quelque chose (...) Familier avec distance, drôle, avec élégance... insaisissable, donc extrêmement séduisant" • Le coin des p’tits loups : "La poésie et l’humour de Jules Renard combinés au talent graphique de Jean-François Martin, le résultat ne pouvait être que somptueux ! Et il l’est … Cet album classieux propose aux enfants de découvrir un texte de littérature classique tout en s’amusant car l’écriture de Jules Renard est vraiment aussi moderne que délicieuse. Et oui, les enfants, les belles lettres, ce n’est pas barbant et il n’est jamais trop tôt pour les découvrir !" • Bruxelles Culture : "ces saynètes n’ont rien perdu de leur fraîcheur et de leur humour un brin retenu" Le Tourneur de Pages : "Les mots et les dessins se complètent très bien, permettant aux seconds d’expliquer les mystères des premiers. C’est un album beau à voir et à entendre." Les mots de la fin : "Réunir la littérature classique et le dessin contemporain, spontané de surcroît, est une réussite. L’illustrateur a apporté sa vision propre, de la modernité et un côté joueur indéniable" • Famille Chrétienne : "Un album incontournable" Adem : "Ces belles histoires qui parlent d’animaux, avec originalité, douceur et poésie, ouvrant à une autre façon de regarder la nature, sont magnifiées encore plus par les illustrations de Jean-François Martin. Un très bel album à offrir et à s’offrir." • Paris Mômes : "Une correspondance parfaite s’établit entre la poésie de Jules Renard et les somptueuses illustrations de Jean-François Martin" FMP Mutualité : "Un livre pour faire aimer les beaux livres" Onirik : "Un très bel album, joliment illustré, qui va permettre aux enfants de découvrir les Histoires naturelles de Jules Renard" • Eure Infos : "aussi poétique que ludique" • Litetje : "Les images de Jean-François Martin, réalisées suivant le principe de « La Collection » avec une palette limitée de 3 ou 4 couleurs, sont de petites merveilles, tant dans leur aspect que dans leur fidélité à l’esprit du texte : humour, mystère, jeu… « La Collection », est vraiment une belle collection, à suivre!" • Deslivresetlesenfants : "Jeux de mots et de sens se croisent et se répondent pour créer des fables singulières, poétiques et philosophiques. Les illustrations de Jean-François Martin sont d'une efficacité redoutable et donne au lecteur non seulement à voir mais aussi à comprendre ce qu'il est, ce qu'il serait et aussi celui qu'il aimerait être au sein du royaume des animaux !" Petitefleurlovesbooks : "Cet album réjouira petits et grands car pour moi il entre sans aucun doute dans la catégorie de ces "albums objet" qu'on peut offrir à tous" Le Temps : "Quel bel ouvrage que ces «Histoires naturelles»! Le format, la typographie, les teintes… Onze des merveilleuses… «Histoires naturelles» de Jules Renard sont ici illustrées, en pleine page, par Jean-François Martin, l’un des «complices» d’Eric Chevillard dans Le Monde des livres"